Sylvie Chardonnereau, productrice de sève de bouleau.

Profession : sèvicultrice

 

Je m’appelle Sylvie Chardonnereau. Je suis  productrice de sève de bouleau depuis 2013. Diplômée en horticulture option florale, j’ai d’abord ouvert dans les années 80 une pépinière, et le premier jardin potager en libre-service du Loiret.

Merci mon ami…

Quelques années plus tard, des problèmes de dos m’ont contrainte à changer d’orientation. J’ai alors exploré d’autres univers, le bâtiment, le petit commerce, l’immobilier…

Mais mon amour de la nature a repris ses droits ! Et c’est chez moi, à Vannes sur Cosson, que j’ai décidé de prendre un nouveau virage. Un ami de passage me parle un jour des bienfaits de la sève de bouleau, qu’il récolte dans sa forêt, pour sa femme et ses amis.

La Sologne, biotope idéal.

Mon territoire regorge de bouleaux. Je me suis donc intéressée à ce “médicament” naturel. Par chance, le biotope de la Sologne et sa nature préservée se prête parfaitement à la production de cette sève bienfaisante.

À ma demande, le laboratoire Mérieux effectue les analyses et me confirme l’absence de bactéries. Ecocert, organisme indépendant et agréé, certifie ma production biologique.

La première année, je me suis lancée un peu à l’aveugle. Mon système de vente dans les magasins bio a fonctionné tout de suite, et mes clients sont devenus très fidèles. J’effectue des analyses chaque année, pour leur garantir une qualité irréprochable.

Finalement, mon produit me ressemble, j’aime la transparence !

Prélever vous-même ? Oui, mais …

Lorsqu’un jardinier me demande des conseils pour prélever sur ses propres arbres, je réponds volontiers : faites attention aux métaux lourds et aux bactéries dangereuses type Escherichia Coli. Les arbres absorbent toute la pollution de la terre, y compris les pesticides et les engrais.

En fonction du lieu ou pousse votre bouleau, une pollution invisible peut l’alimenter. Mieux vaut donc passer par le laboratoire avant de se risquer !

 

La récolte

Le respect de la nature

La sève de bouleau est un liquide très clair, semblable à l’eau  et légèrement sucré.

La récolte se fait principalement sur des arbres d’âge moyen, entre 30 et 50 ans. Elle s’effectue de mi-février à début d’avril. Chez moi, en Sologne, région classée Natura 2000, la terre est protégée de toutes pollutions. De plus, nous respectons scrupuleusement le cycle de la nature. Nos bouleaux ne sont jamais forcés.

La récolte de sève de bouleau fraîche ne nécessite ni abattage, ni sacrifice des arbres.

Le meilleur moment pour prélever est de fin-février à  fin-mars, au moment de la montée de sève avant l’apparition des bourgeons et des feuilles. Il n’existe aucun risque d’épuiser l’arbre, il ne donnera que ce dont il n’a pas besoin.

« Sologne ô Naturel » agit avec bienveillance et professionnalisme et s’engage à respecter les milieux naturels qu’elle exploite, pour que la nature soit préservée.

Notre extraction est manuelle, selon des méthodes artisanales respectueuses de l’environnement.

Contacter Sologne ô Naturel.

 

10 + 14 =